Procès Satoshi: Le verdict final – Kleiman vs Wright

Dr Craig Wright vs Kleiman procès satoshi verdict

MIAMI – Un jury fédéral a rendu aujourd’hui son verdict après une difficile délibération dans ce que les médias ont nommé le « procès Satoshi » débuté il y a plus de 3 ans.

Le jury a déclaré que le Dr Craig Wright était seul derrière le créateur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto. Le jury a conclu qu’il n’avait pas de partenariat commercial avec le défunt Dave Kleiman, expert en cybersécurité. Par conséquent, sa succession n’aura pas droit à une part de la fortune de plusieurs milliards de dollars en Bitcoin de Satoshi, mais Wright devra verser 100 millions de dollars de dommages à la société W&K Info Defense Research, pour conversion de cette société fondée par Dave Kleiman en Floride.

La poursuite avait été intentée par Ira Kleiman, demi-frère du défunt expert en cybersécurité Dave Kleiman, et concernait l’invention de Bitcoin. Selon Ira, il possède les preuves que non seulement le Dr Wright a inventé Bitcoin sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, mais qu’il l’a fait en partenariat avec son demi-frère défunt Dave. Par conséquent, selon Ira, son demi-frère avait droit à une part des actifs: à savoir 1,1 million de Bitcoin et un ensemble de propriété intellectuelle valant ensemble des centaines de milliards de dollars.

Les chefs d’accusation

Le jury devait finalement rendre verdict sur les sept chefs d’accusation suivants:

  • 1) si Wright était responsable envers la succession de Dave Kleiman pour rupture d’un partenariat commercial
  • 2) s’il était responsable envers la succession pour la conversion
  • 3) s’il était responsable envers l’entreprise W&K Info Defense Research LLC pour la conversion
  • 4) si les plaignants ont prouvé leur affaire de vol civil
  • 5) si Wright était responsable de fraude envers les plaignants
  • 6) si Wright était responsable d’un manquement à son obligation fiduciaire envers W&K
  • 7) et si Wright était responsable d’enrichissement sans cause contre les plaignants

Le jury est revenu en faveur du Dr Craig Wright sur les sept chefs d’accusation à l’exception d’un seul: la conversion de W&K, la société qu’Ira a utilisé pour poursuivre le Dr Wright. Cela signifie que bien que le jury ait conclu que Dave Kleiman n’avait joué aucun rôle dans le projet Satoshi Nakamoto, le Dr Wright avait exercé à tort un contrôle sur la propriété de W&K. Pour cela, ils ont attribué 100 millions de dollars à W&K, mais rien à la succession de Dave Kleiman.

Le jury a été invité à envisager des dommages et intérêts en bitcoin, mais a choisi d’accorder les 100 millions de dollars en monnaie fiduciaire uniquement, en écrivant « 0 BTC » sur la ligne pour les dommages en bitcoins.

Déclarations des parties suite au verdict

« Je me sens remarquablement heureux et soulagé », a déclaré Wright dans le couloir de la salle d’audience après le verdict, avant d’ajouter: « Pourtant j’avais proposé à Ira, lors la mort de son frère, 12 millions de dollars en bitcoin, ce qui, s’il les avaient pris à ce moment là et gardé, alors que le bitcoin valait seulement $200 – bref vous pouvez faire le calcul. » En effet, ces 60 000 bitcoins vaudraient aujourd’hui près de 3 milliards de dollars, soit 30 fois plus que les 100 millions attribués dans le cadre du procès.

LIRE  Comment acheter du BitcoinSV (BSV) ?

Wright a déclaré qu’il était ami avec Dave Kleiman et que Dave avait joué un rôle vital de soutien moral, de relecture des premiers écrits de Satoshi, dont le livre blanc qui explique les fondements de Bitcoin, mais il a insisté sur le fait que les deux n’étaient pas des partenaires commerciaux.

Vel Freedman, l’avocat des plaignants, a déclaré que son équipe était également satisfaite du verdict et des 100 millions de dollars attribués à la société W&K, malgré une demande initiale de 179 milliards (soit 1790 fois plus).

Encore beaucoup d’incertitudes

Cependant, il n’est pas tout à fait clair d’à qui appartient W&K ou si Ira Kleiman avait même le droit de poursuivre le Dr Wright en son nom. Cela risque d’être problématique pour Ira Kleiman, qui espérait sans aucun doute une part des bitcoins de Satoshi Nakamoto. Au lieu de cela, il devra expliquer à un autre tribunal, où un procès est déjà en cours, comment il a prétendu poursuivre le Dr Wright au nom de W&K étant donné que cette société est détenue et contrôlée par nul autre que Lynn Wright, l’ex-femme de Wright.

Pendant des semaines, le jury a été confronté à des milliers de pages de pièces à conviction et à des heures de témoignages. Parmi les preuves qui plaçaient le Dr Wright au cœur de la création de Bitcoin en 2008, on peut retenir:

  • le témoignage du commandant Don Lynam de l’escadrille de la Force aérienne royale australienne (RAAF), selon lequel Wright lui avait donné une ébauche du livre blanc de Bitcoin avant sa publication et qu’il avait géré un des premiers nœuds de Bitcoin sous les instructions de Wright
  • sont aussi ressortis les premières ébauches du projet Bitcoin que Wright avait développé lors de son emploi chez BDO des années avant la sortie de Bitcoin
  • et aussi des preuves montrant que le Dr Wright traitait des quantités absolument énormes de Bitcoin depuis au moins 2009

D’un autre côté, il y a peu de preuves que Dave ait jamais détenu du Bitcoin. Par exemple, un témoignage médical a montré que Dave était trop malade pour avoir contribué au Bitcoin, et malgré sa mort dans la pauvreté, rien ne prouve que Dave ait essayé d’utiliser sa prétendue richesse dans les mois qui ont précédé sa mort. Ses amis ont tous témoigné qu’ils n’avaient jamais entendu Dave parler de Bitcoin de son vivant.

D’une façon assez étrange, la stratégie des plaignants semblait être de transformer le procès en un référendum sur la crédibilité de Wright. Le problème de contrefaçon s’est retourné contre les plaignants de manière spectaculaire au cours des derniers jours où il a été révélé qu’un élément de preuve clé du plaignant – un email où Wright invitait Dave Kleiman à travailler avec lui sur Bitcoin au début de 2008 – était une falsification de la part de quelqu’un d’autre que Wright. L’email était la seule preuve que Dave aurait eu entendu parler de Bitcoin avant sa publication via le livre blanc en 2009.

LIRE  C'est quoi la Blockchain ? en 5 étapes pour débutants

Quel avenir pour Bitcoin ?

Maintenant que cette affaire a confirmé les origines de la création de Bitcoin, le Dr Wright prévoit de tenir sa promesse d’autonomiser les groupes marginalisés grâce au plus grand égaliseur financier de l’ère moderne: la vision de Bitcoin de Satoshi de permettre aux gens de faire progressivement partie de l’économie mondiale; commencer à vendre, échanger, construire eux-mêmes, non pas parce qu’ils doivent recevoir des aides du gouvernement, mais parce qu’ils peuvent travailler avec dignité pour eux-mêmes. Le Dr Wright prévoit de faire de la vision de Bitcoin Satoshi quelque chose de durable.

BitcoinSV (BSV), la branche de bitcoin soutenue par Craig Wright, a augmenté de 27% lundi suite à la résolution de l’affaire Kleiman en faveur de Wright.

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir notre newsletter et nous vous promettons de ne jamais partager votre mail !

Découvrir comment aider à la création d'un réseau blockchain décentralisé contre la censure des GAFAM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.